LA POUSSIÈRE BARBARIN VA DRAINER LE VATICAN VERS LE BAS

DIPLOMATIE INTERNATIONALE ET SOCIÉTÉ Par Dan Albertini

Entre (). Si vis pacem, para bellum ou pax Romana ? Acta est fabula. DC contre PY : recherche d’une trêve sur le dos de la vedette du sport américain. Fermons les ().

Quelle n’a été ma surprise aujourd’hui. Ah oui, le 20-09 les UN sont en AG à NYC. L’état du Vatican y est probablement, menu omerta. J’avoue, je consulte Paris Match, j’aime le rouge royal. Ça remonte à la jeunesse parfois à l’enfance. Journée détournée, jour-III, rituel fébrilité hebdomadaire, je dois héberger H-O.ca. J’aime faire grimper l’adrénaline ça éprouve le cardio. La bouffe, je traine en paresse l’heure de l’église va en accéléré, je dois rencontrer le pasteur, 1H plus tôt. Enfin de retour le soir, je passe me connecter chez le pharmacien puisque je refuse de me laisser espionner chez moi, payant la connexion. Je ne sais trop, je n’ai vu la note publiée. Paris Match/Rédaction, 19/09/2017, 16H07. Vissé dans le bogue, affaire de constellation, c’est le contexte, de la pharmacie voisine je lis, erga corpus delicti. « Le cardinal Philippe Barbarin sera jugé pour non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs ». Affaire du Père Preynat Paris Match le rattrape, ne le ménage. Barbarin persona grata fait la Une. AG UN, le Vatican ne l’ignore on mise sur le Président Donald Trump pour une grosse polémique qui cache. Dans le sac. DT promet un Maywather à la Corée du Nord, ça attire ailleurs. Paris aux abois regarde Macron Madrid Merkel. No punch Rome sauve.

Je me pose là. Question innocente, dans le genre Paris Match n’aime Lyon en dépit de Jean-Moulin pour frapper Barbarin aussi fort. s’il était Paris GdL… Escalade s’en suit, l’interrogation fuse de partout chez l’homme déjà curieux que je suis, pourquoi. Nous y voilà, réponse, d’emblée Match exhibe : « Le cardinal Philippe Barbarin sera jugé du 4 au 6 avril pour non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs commises par un prêtre dans son diocèse de Lyon il y a plus de 25 ans, a annoncé mardi le tribunal ». Si cela ne vous choque je me suis posé la question en rafale. Qui sont ceux de Paris par ricochet s’il y en a. Chibly Langlois en sait-il plus en Haïti que le silence de cardinal affiché, quand on sait pour NY. Excusez mon ignorance mais un prêtre pédophile qui touche à des scouts mineurs garçons, est-il homo-criminel. Pourquoi lgb nulle part au monde ne manifeste contre le prélat. Ni Trudeau ni Barack. Est-ce parce que ce sont des victimes donc ces jeunes scouts n’étaient pas des homos. La vision lgb serait-elle : tant pis pour la victime, le prêtre homo doit être protégé ? AG en cours va-t-on en parler à ce UN-forum version Gutteres, mettre le Vatican face à ses devoirs tel le sermon creux sur la violation du droit humain en Afrique. Justin va-t-il interpeller Rome état voyou du fait Preynat-Barbarin personae gratae. Néo interrogation lourde de conséquences, nombreuses. J’ai encore une semaine pour trouver soit toutes ces réponses soit aucune de ces réponses, sans aide-Lexilogos ni suggestion-Google. Je prierai là afin de m’éviter en correctionnel pour flagrant délit de lèse-clérical.

Le France me posera la question à savoir si je n’aime la Parisienne, la Lyonnaise à ce point que je lui fournirai l’exemple Douze Coup du Midi Pour Cacher. …peu de lunes depuis que j’ai publié sur les princes-méphistos en rapport aux abbés nourrissons. À la suite de Saisons de kabbale en Haïti, où je soutiens la nécessité de savoir qui est ce qui a fait quoi. Le fait est trop souvent sous couvert d’ésotérisme l’omerta s’impose pour colliger des us qui font dans la criminalité kabbalistique pour s’épargner de la judiciaire. C’est l’histoire d’un Haïtien animateur de radio, à Montréal, qui aurait engrossi les deux filles mineures tandis qu’il couchait la mère. Mieux encore, je publiais ceci non sans zeste critique : La Bataille Perdue de l’Église Moderne. Fidji est-elle devenue une administration religieuse adventiste par l’arrivée du président Jioji Konousi Konrote ? Si oui, est-ce l’Apocalypse annoncée, quand tout va bien alors sera la fin ? Car, le politique et vice versa, garantirait l’intemporel-spirituel après avoir longtemps soutenu le contraire. La revue Adventiste Messenger en fait foi sur une publication : Édition de l’amitié, Espoir pour un monde agité. Quand les obligations de résultats réclament des miracles, non à la pièce ni sur un mandat mais aux besoins. Tel que Dieu dans notre discours de la foi, les fournit. Nous en faisons la promotion de cet avis, c’est ce que Kent Kingston doit retenir dans les implications de son article « Le premier président adventiste des Fidji donne la priorité à Dieu » publié, à côté…, ADRA P.6 Édition de l’amitié Adventiste World, (sans date d’édition). Soulignons le titre en Front Page : Espoir pour un monde agité.

Alors, tel que l’indique la photo de Philippe Barbarin cardinal, en conférence de presse le 15/03/2016 à Lyon, la France aura intérêt à ce que cela aboutisse, non dans le fond de tiroir mais dans les faits dans le droit dans les appréciations car, si le per diem de Jovenel Moïse est de 20.000$/die, Rome et toute la cohorte de l’Archidiocèse de Lyon sont dus à réparer, payer car voyez-vous, Barbarin sorti pape au dernier conclave ce serait statut quo hélas le sort de victimes citées, il y a lieu de s’y coller de près. S’interroger sans préjuger du fait, Paris Match cite ainsi le renvoi : « le parquet avait parallèlement diligenté une enquête pour non-dénonciation d’agressions [sexuels commis jusqu’en 1991 sur de jeunes scouts de la région] et omission de porter secours, visant notamment Mgr Barbarin, classée sans suite le 1er août 2016 ». Il est vrai, légitime, le fondé de foi catholique veuille pratiquer dans la préservation de sa spiritualité. En outre, la pratique diocésaine qui exporte ce vice par des croisades d’évangélisation outremer, du viol viscéral ex professo prémédité charpenté en haute sphère, pénalisant la nouvelle victime sans voix dans le droit canon, est-ce  catéchèse, la voie de Dieu ou le crime-Barbarin du silence protecteur protégeant dans le fait, le coupable ? Juin-45 en session d’AG septembre-2017, à New York, doit réclamer en Droit aussi au Vatican. Hélas une fois de plus, omerta. Le cursus DT excéda l’AGUN.

Barbarin à ce titre va-t-il drainer le Vatican vers le bas Match élabore, question douce indispose, « la date du procès a été fixée par la 6e chambre correctionnelle devant laquelle l’archevêque de Lyon comparaîtra avec six autres personnes ». Je ramène-là Douze Coup du Midi disant, il y a peu de lunes depuis que j’ai publié sur les princes-méphistos en rapport aux abbés nourrissons à la suite de Saisons de kabbale en Haïti (para-3). Je ne délire, obsession compulsive, contre Pape François, Lyon-Barbarin ni contre Paris, c’est la clé de la boîte de pandore qui crie Rome-la-chute exéat mieux que 9 thermidor an-II, au grand dam du pieux de la foi. Non sans raison car si Rome tombe en sa boueuse il y a fort à parier le protestantisme ne sait soutenir tel leadership global, risque la chute ex aequo du courant descendant. Même vicissitude longtemps garnie de protectorat es deo erexit. N’est-ce pourquoi dans Djihadisme & Terrorisme je lançais Robespierre : « périsse les colonies plutôt qu’un principe ». La panique a vu en onde de choc l’ONU sans solution. Ainsi je poursuivis. En accusant dans la réalité, l’étranger-coupable idéal. Le Burkini en éruption connue à Cannes & environs. Le fait d’accuser : prince-méphisto pathologie impétueuse, abstract es Deo Erexit Voltaire dans le contexte renouvelé de la guerre des Louis, par le désormais Cataexit. Toujours en Djihadisme & Terrorisme, quand je soutiens que : mais, une intifada-islamiste dans les faits, provoquée par une peur absurde de la Rome-gomorrhiste effrayée de son paradoxe européen existentiel adulé puisque le monde-connu d’ici là ne l’est jamais dans le sens homogène. Je ne suis un fanatique mais dans « les Lumières », Barbarin doit être jugé ad limina pour res mali exempli, malgré son scapulaire. Locution UN.

Lyon ne peut le nier Match visse le pic du catho-scandalum, citons « Outre le Primat des Gaules, elle vise l’archevêque d’Auch Maurice Gardès et l’évêque de Nevers Thierry Brac de la Perrière, anciens membres du diocèse de Lyon, ainsi que Luis Ladaria Ferrer, secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi au Vatican ». « Sont cités aussi l’ex-directeur de cabinet du cardinal, Pierre Durieux, aujourd’hui à Nantes, Régine Maire, chargée de la cellule d’écoute des victimes de prêtres au sein du diocèse lyonnais, et le vicaire épiscopal Xavier Grillon, qui fut le supérieur hiérarchique direct du père Preynat ». J’ai beau taclé Match en sourdine (l’affaire Trierwiller) que cette encre-Preynat va rester indélébile tant pour Barbarin que pour Rome. Gomorrhe- Sodome ne serait alors rien par rapport à ce trou à rats désormais à découvert, béant. Contaminé. En numérisant et personne n’y peut rien contre, la boîte de pandore a fini par dévoiler le tendon d’Achille qui se trouve érigé dans la noix d’histoire falsifiée, adieu Baba. Comment conclure, cette édition on se l’accorde ?

Sans détruire ni séduire. Je fais dans les cordes de la chronique-hebdo chez H-O. Il ne faut surtout s’en dévier. Je ne suis le tireur embusqué contre l’ego religieux au point de le brader. J’en consomme tant peu soit-il que c’est du moût. On ne s’insurge ad nauseam à la manière déchoukage-86, cela ne rapporte. Nonobstant, 1791/1804 est là la fertilité mal mesurée. Progressivement ne signifie pour autant in pathos avec le ver. Bagne a parfois la vertu curative pour le citoyen, pourquoi pas le prélat homo-pédo coupable du crime d’autorité. Rome réclamant la chasteté d’une part savait, et d’autre part, le vœu de pauvreté, s’enrichissant en amont. Aléa coupable. S’il doit être l’État fut-ce t’il sans droit de vote, l’exclusivité de la papauté doit être enlevée au cardinal et s’élargir à l’évêque protestant à moins de renoncer à ce titre copié de l’épiscopat, au rabbin, à l’imam puisque ce sont des chapitres malgré opposés sur le détail, de même foi : Dieu unique tout puissant. Ce qui n’est concerné ne l’est. Si la foi ne suffit plus à la religion pour s’entendre attendant le sommet divin, l’État ne va confier de charte de charité. La foi doit savoir choisir entre se faire voir albédo reflétant la lumière de la source ou album groecum bani de pharmacopée divine. Fusion non aléa et non confusion, le Vatican doit rectifier, l’AG-UN aussi. St. Pierre peut payer !


Référence. Adagio, empreinte religieuse, identité spirituelle et relations protocolaires, la peur de l’islam ou la guerre des aumôniers, la Série des Grands Procès de l’Histoire, La Bataille Perdue de l’Église Moderne, Douze Coup du Midi Pour Cacher

print