CANADA
Édition canadienne du Magazine International Diplomat. Nous migrons la plateforme vers la Constellation GDMA opérée par Système-dedieu, qui développe la notion nouvelle de démocratisation du journalisme. Les archives sont revitalisés progressivement.
DIANA Varela CANTATA ou la diplomatie du jazz de Doudou Boicel renouvelée

SUR LA ROUTE DU CINÉMA par Dan Albertini DIANA Varela CANTATA ou la diplomatie du jazz de Doudou Boicel renouvelée Mexico lindo est l’étiquette qui découle du verbe du Nobel gabito (Gabriel Garcia Marquez) dans les années antérieures, ou, septante. C’est devenu une réalité suggérée en laquelle plus d’un monde y a mis des crédits. Ils sont : culturel, économique, sociétal… etc. Global, dira-t-on dans le monde numérique. En fait, c’est la diplomatie de gabito qui vient pourtant de…

Read More

La Guerre des Émeraudes

SUR LA ROUTE DU CINÉMA Par Dan Albertini Là où porter son cercueil devient le standard quand sonne l’angélus Quand se referme la coquille, ce qu’elle renferme devient corrosif même pour la coque. Ici, chaque homme est un gouvernement, chaque république est un état de choc parce qu’en politique tribale chaque état fait sa loi. Chaque gouvernement est une république, se referme sur lui-même. Hélas, s’empoisonne. Ce poison est mortel. C’est là la guerre des émeraudes qui s’étale dans le…

Read More

BRIDGE OF SPIES

SUR LA ROUTE DU CINÉMA par Dan Albertini Un titre original de Steven Spielberg mettant en vedette Tom Hanks dans le rôle de James B Donovan, un avocat spécialisé dans les assurances, dans une affaire d’espion russe à échanger. Je veux préciser (3) choses au préalable : 1) chaque Américain devrait revoir ce film afin de comprendre pourquoi on n’enlève à son trader un millième de l’instrument de négociation ; 2) c’est un film extraordinaire où Spielberg ne rabaisse pas le standard…

Read More

THE END OF THE DARK SIDE

SUR LA ROUTE DU CINÉMA par Dan Albertini Un titre qui ne peut se jouer en français. Le sens est dans l’anglicisme. Nous sommes dans le cinéma globalisé, dans la globalité et, dans la diplomatie. Ici nous sommes dans la comptabilité du budget de la production, malaise chez l’auteur. Quand arrive le temps de conclure, les habitudes acquises, les émotions de parcours, enfin tout au passage devient prétexte pour se river. Addiction, nostalgie, deuxième séance, ça retient. Le goût…

Read More