Prédicat Homélie et lendemain : un 18 Octobre 2018 en Haïti

DIPLOMAIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ par Dan Albertini

  • Prédicat Homélie et lendemain : un 18 Octobre 2018 en Haïti

Je m’insurge contre la forme d’amphithéâtre-larbin en ces lendemains de 18, car la chronique se transmute en celle de forcenés. Prédicat homélie lendemain résonnent en diplomatie des plus rustiques avec les mors de l’ère moderne. TIC. Je fixe, là où l’ombre prend l’onde de vitesse, ici est le pendule de l’histoire par la réalité du balancier, et au demeurant, un temps de turbulence où Haïti voit la ligne du prophète. Pape François saura bien altérer le concordat, soit par le retour de l’ère des prophètes de faux prophètes annoncée par le livre si bien adulé, que le Dieu contenu qu’il y projette s’y refusera. Haïti a dit « je jure devant Dieu ». Soit par la couronne accablée chez nous à Pont-Rouge où tout le monde se réclame du sang dans le sang de. L’homélie est entre-temps plus que la meringue populaire vaporisant le 17 oct. et bouscule la destinée 18 oct. Je cris, halte-là l’apocalypse n’est pas l’épilogue du récit de la république, ici Judas n’a pas trahi la mort n’a pas d’aiguillon la république n’a pas d’empereur. Manifeste, jurons le lendemain, je connais l’homélie de tous les diocèses ! Réf. H-O 28/04/2014, P.5

Cette homélie ce prédicat au lendemain

La veille de 1804, il n’y avait d’Haïti il y avait une guerre, la veille du 12/01/2010 il n’y avait de procès il y avait la coupe-Préval. En 1804 il y eut Haïti. Au 12/01 il y a eu renaissance.

Il n’y a pas d’autre voie salvatrice que celle qui consiste à remonter vers le point zéro afin de grimper vers le point (UN), nonobstant les zones de turbulence. Je l’ai soulignée en couverture-II de mon recueil : comment puiser dans 1804 ? Nous devons tous, transformer la synergie de 1791, en un puissant élixir pour transformer l’avenir. C’est ce que nous tentons d’esquisser. La conclusion, bousculé par les événements le récit démontre la nécessité pour le peuple haïtien de se bâtir une Nation avec cette richesse. C’était dit. La proposition. Le défi consiste à retenir la caméra ‘’ON’’, et laisser tourner. HNBS Action ! Merci d’y croire.

Litanie du (R-hem.ca/21/08/2011). J’ai prêché la réforme de la pensée haïtienne, le temps de la réaliser par Haïti Nouvelle ou la série des grands procès de l’histoire ; ou sur nous passera « la roue de la machine de l’histoire » citée par Me. Gérard Gourgue, annonçant la chute de Duvalier, en déc. 1985. Extrait.

[Quand nous avions estimé la nécessité d’une réconciliation nationale, quand nous avions introduit la notion des Grands Procès de l’Histoire, quand nous avions évalué les 7 vedettes du président Martelly, ce n’était le fruit d’une série de réflexions naïves ni arbitraires. Nous y croyions en cet axe révolutionnaire inédit. Ce n’était pas non plus au mépris du droit à la justice du justiciable ou de la victime. Mais, loin de demander pardon, Duvalier a tout simplement versé trop de vinaigre dans la coupe de la République. La prochaine reprise de l’hebdomadaire Haïti Observateur vient aussi réveiller les vieux démons, démontrant la monstruosité d’un homme politique qui ose aujourd’hui, accuser d’amnésique, un peuple qui a payé de son sang, de son argent, de sa destinée].

Ceci n’est pas sans rappeler un prédicat : Haïti nouvelle le temps d’entamer le processus de réconciliation nationale (R-hem.ca/15/06/2011), qui précéda l’arrogance de Duvalier. Et, la liturgie sur ‘les enfants du Pont-Rouge’ H-O/12/09/2012 P.9. Liturgie puisque le prêtre évoqué dans l’article se croyait prophète-messie ; même étalage où j’interroge le président Martelly. ‘Quel président voulez-vous être dans l’histoire du pays’, puisqu’il y voulait être vu en Jésus de Nazareth, en fin de mandat. Comprenez alors que j’ai plaidé en ‘Haïti la croix, la bannière et la république’, H-O/07/12/2011 P.7,13, la récupération de nos standards à l’aune. Cette parole se fait liturgique en une constitution laïcisée qui dit : « je jure devant Dieu ».

J’ai le H-O/6/11/2013 P.4 récidivé avec La série des grands procès de l’histoire ou le mal-être d’un retard annoncé, parce que le scénario de la paresse dépassait de mille coudées celle de la bravoure qu’avait valu nos pères ; tandis que Dr Eugène à NY parle de 9 oct. [en bataille de Savannah (US) reconnue aujourd’hui aux Haïtiens] qui purge déjà la validation US en rêve symbolique quand il mine l’exil canadien. Il faut être dupe pour ne pas rougir du fait que nous sommes du mauvais bord des balises, même en étant chez nous l’étranger est maître encore.

Je regarde en ce temps de 19/22 le lendemain 18 de la veille 17 oct qui marque le symbolisme majeur. La commémoration la plus élevée du pays de la nation que dire de l’État. Le président est dans le protocole obligé par une présence, en pleine confrontation avec le peuple qui lui réclame des comptes, le même jour. Triste abord, les forces de l’ordre ne peuvent protéger ce peuple souverain dans les termes de la constitution qui définit (art.28), le droit de manifester. Il a mis l’insécurité curative en place contre ce même peuple. Protéger le président lâche vil et menteur qui a tenté d’annihiler le citoyen Jean Jackson Michel placé en DPP sur accusations mensongères qui violent le prédicat de l’État. Eugène à NY nous a trahis vendus au Canada quand jòv dans son péché pêche contre l’article l’art.7 qui interdit le culte de la personnalité, en mettant son empreinte sur toute action, en évacuant l’expertise nationale de la primature au CASEQ, car il est le seul faiseur propre au pays. Réf. H-O 14/10/2012, P.7

Versons un peu dans les arts voulez-vous, afin d’adoucir Lisbonne. J’ai l’impression de puiser ici en référence comme pour un microsillon dépassé que l’on croit au hit, tant nous sommes éberlués, mais le fait est éloquent. Haïti, l’Ambition Benoit H-O/12/05/2012:P.5 où je dis ceci : Si savoir assumer ses choix est productif, LSL ne gagnera à vouloir écarter les autres de la légitimité. Cumuler trop de fonctions révoque le principe de la délégation de pouvoir, du gain en compétences et de l’expertise internationale. Un PM est très sollicité à l’intérieur du pays, je ne parle de Port-au-Prince […] Sollicitant le vote de confiance, LSL s’est voulu Hercules pour s’arracher la primature alors qu’il garde le portefeuille du MAE. Réf. 27/06/2102 P.5

sachons d’une part que prophétie s’il y a ou homélie si nous en avions, Steven Benoit a été un candidat à la présidence, mais défait tel que je le prévoyais. Et d’autre part, LSL aura échoué à tous les niveaux : PM, MAE, MPCE, Petrocaribe. Pire, l’expertise telle que décrite est absente par sa faute. Alors, Jovenel qui usurpe tous les pouvoirs contre le gré de la constitution qui dit clairement que : « art.150, le Président de la République n’a d’autres pouvoirs que ceux que lui attribue la Constitution ». Ce prédicat de destruction est une homélie démente, une litanie perfide pour un lendemain à la manière du 18 nov,. devant aboutir en rétro au 5 déc.

Le Prédicat de l’État

Chapitre II droits fondamentaux, section A ; droit à la vie et à la santé. Art. 19. L’état a l’impérieuse obligation de garantir le droit à la vie, à la santé, au respect de la personne humaine, à tous les citoyens […] Déclaration universelle des droits de la personne.

Faits: Jean Jackson Michel était en DPP malade sans soin, donc sa vie menacée. Violation-I

Art.21, le crime de haute trahison consiste à porter les armes dans une armée étrangère, contre la République, à servir une Nation étrangère contre la République […] tout fonctionnaire de voler les biens de l’État confiés à sa gestion ou […] par ceux chargés de la faire respecter.

J-B Aristide a délibérément dans les faits, choisi de faire rentrer une armée étrangère afin de régner lui-même, en évinçant l’armée constitutionnelle d’Haïti, en considérant la police sûre. Il a mis sous tutelle étrangère des entreprises nationales sous prétexte de démocratisation des entreprises de l’État. Il a été impliqué dans l’affaire des coopératives. Il a ignoré les requêtes du conseil d’avocats engagé pour défendre les intérêts du pays à l’étranger contre le clan Duvalier. R Préval et consorts en ont fait de même dans ce dossier-ci. Ils ont systématisé au départ le principe de dilapidation des fonds Petrocaribe. Préval a tenté de détourner l’élection présidentielle en faveur de Mirlande Manigat, dixit G Magloire favori du même parti dans la Grande-Anse. Martelly a fortifié la méthode Préval dans l’affaire Petrocaribe. Il précise lui-même, au timon des affaires de l’État, avoir été au courant de tout. Il a donc délibérément choisi de faire taire la Constitution contre ces dilapidateurs connus, en échange du silence complice (politique) sur les siennes. Pierre-Louis Opont a nettement comploté au CEP lors de ces élections citées, d’après la clameur et, dixit, E. Auguste, Élie, etc., du CEP. Privert n’a pas mieux fait sinon dans la même veine d’après la clameur publique constitutionnelle. Jovenel Moïse fait dans la menace politique dans le dossier Petrocaribe afin de faire taire l’adversaire et le voleur qui court encore. Il a usurpé le pouvoir de tous les paliers de gouvernements et des Institutions locales par un despotisme systématique, dans le seul but d’une effigie interdite.

Art. 24.2, 24.3 sur l’arrestation et sur la détention ; 25, 25.1, 26, 26.2 d’où l’article 27 sur la poursuite légale des personnes ayant commises ces forfaits et 27.1 là où la responsabilité s’étend à l’État.

Le citoyen Jean Jackson Michel, ancien candidat à la députation à l’Arcahaie, a payé un prix judiciaire afin de l’éliminer politiquement, par la faute de Jovenel Moïse en fausse accusation.

La Constitution a peut-être péché en disant : « je jure devant Dieu et devant la Nation… », dans son Art.135.1, dans un pays dit «laïc» et où on refuse une adaptation universitaire pour les sympathisants de Dieu, le 1er sept. dernier. Il fallait s’y attendre en incohérence en inaction. Alors, ce 18 du lendemain est-il d’octobre organisé en vision, est-ce le 18, mais pour une autre bataille de Vertières en novembre, obligatoirement plus féroce et emportant le colon en premier, afin de redécouvrir Haïti le 5 déc. Ou mieux, par effet pervers, attendre le 1er janv. 2019 pour une nouvelle indépendance insatisfaite provoquant l’autre 7 fév., encore ?

Si la faillite d’un jour se rapporte à l’autre jour d’après le prophète Clarens, oui puisqu’il le dit, la république est entravée jusqu’à la fin dans ce film. En effet, Avril doit se réjouir plus qu’Aristide, car le généralissime en épilogue existe mieux aujourd’hui que l’homélie du prêtre diocésain, dans son propre camp. Pourquoi, dans ce film où l’armée est apolitique, Ecclésias était d’un autre monde. Prophétie je précise. Aristide dans tous les scénarios est le riche mari violent aigri, etc., sauf pauvre prêtre pacifiste eunuque. Hollywood serait riche en écoles de la scène et en esthétiques, mais, rien ne roule en république, même pas Durocher.

Base de l’homélie républicaine

Art.135.1: Avant d’entrer en fonction, le Président de la République prête devant l’Assemblée nationale le serment suivant: “Je jure, devant Dieu et devant la Nation, d’observer fidèlement la Constitution et les lois de la République, de respecter et de faire respecter les droits du peuple haïtien […] Patrie, de maintenir l’indépendance nationale et l’intégrité du territoire.”

  • Art.143: Le Président de la République est le Chef nominal des Forces Armées, il ne les commande jamais en personne.
  • Art.145: Il veille à l’exécution des décisions judiciaires, conformément à la loi.
  • Art.146: Le Président de la République a le droit de grâce et de commutation de peine relativement à toute condamnation passée en force de chose jugée, à l’exception des condamnations prononcées par la Haute Cour de Justice ainsi qu’il est prévu dans la présente Constitution.
  • Art.147: Il ne peut accorder amnistie qu’en matière politique et selon les prescriptions de la loi.
  • Art.148: Si le Président se trouve dans l’impossibilité temporaire d’exercer ses fonctions, le Conseil des ministres sous la présidence du Premier ministre exerce le pouvoir exécutif tant que dure l’empêchement.

Le président est-il alors empêché aujourd’hui s’il habite chez un consul honoraire étranger ?

  • Art.149: En cas de vacance de la Présidence de la République pour quelque cause que ce soit, le Président de la Cour de cassation de la République ou, à son défaut, le Vice-Président de cette Cour ou à défaut de celui-ci, le juge le plus ancien et ainsi de suite par ordre d’ancienneté, est investi provisoirement de la fonction de Président de la République par l’Assemblée nationale dûment convoquée par le Premier ministre. Le scrutin pour l’élection du nouveau Président pour un nouveau mandat de cinq (5) ans a lieu quarante-cinq (45) jours au moins et quatre-vingt-dix (90) jours au plus après l’ouverture de la vacance, conformément à la Constitution et à la Loi électorale.
  • Art.150: Le Président de la République n’a d’autres pouvoirs que ceux que lui attribue la Constitution.
  • Art.151: A l’ouverture de la Première session législative annuelle, le Président de la République, par un message au Corps législatif, fait l’Exposé général de la situation. Cet exposé ne donne lieu à aucun débat.
  • Art.152: Le Président de la République reçoit du Trésor public une indemnité mensuelle à partir de sa prestation de serment.
  • Art.153: Le Président de la République a sa résidence officielle au Palais National, à la capitale, sauf en cas de déplacement du siège du pouvoir exécutif. 

En Haïti on roule néanmoins au rythme accéléré du tambour transporté, il faut alors s’attendre à ce que paradis et enfer soient quoiqu’opposés, sur le même axe. L’homélie est de toutes les natures et de toutes les tribunes in vivo. Makenson est prophète à Port-au-Prince, mais valse au rythme de Jean Dantor (Gonaïves) : homélie distordue. Luco Désir est animateur de radio et plane sur la fréquence de 1% de rêve présidentiel : homélie éculée. Renois est le candidat dégarni, il se rapporte au discours du reporteur dénonce un rêveur chrétien : homélie flatteuse. Muscadin est pasteur, mais livre une guerre d’agrégé à Dorilas : homélie pharisienne. J Céant est Premier ministre, mais ne jure que par le comptoir du notaire actif : homélie d’affairiste. Edmond est diplomate régalien, mais vote contre une cause haïtienne : homélie de Judas. Pasteur Caporal est du partage chrétien, mais récupère une cause en égoïste : homélie adventiste. J Campion est le prêtre (voir, car. P/Barbarin, P.13) voyageur, mais perd sa tribune en Makenson : homélie en latin. Jòv est président, mais soutient son ami prisonnier Guy Philippe : homélie criminelle. J Baden est gouverneur, mais gère la gourde en comptoir de détail : homélie de boutiquier. Martelly est un ex, mais Jo-le-chien le défend comme étant sur le siège : homélie de canidé. Chaque chapelet à sa croix sa bannière, mauvaise ou bonne, le lendemain 18 octobre, le film a éclairé tous les prophètes en herbe. Demain est illusion.

Alors, France-24 s’ameute médiatiquement sur le dos des manifestants par (2) reportages parallèles pervers. Les mots violente et colère sont en immixtion à dessein dans deux autres : manifestation et corruption, réduite à des dizaines de milliers en évaluation. Objectif : faire craindre Haïti par comportement viscéral post colonialiste, contrairement à la version Amelie Baron/AFP publié par le quotidien montréalais, La Presse qui parle de « large mobilisation citoyenne contre la corruption », plus exercée sur le terrain.

La version intérieure parle de : « une marée humaine à P-a-P pour dénoncer la corruption ».  :

Auriez-vous vu un tel film, que ce soit dans les cordes d’une autre école, vous seriez pour moi prophète aussi si vous prévoyiez la suite logique. 

Au lendemain où de toutes les prophéties, peu sont vérités dans ce pays où l’ambassade n’est pas à l’image de l’année Batista, Léo Joseph de l’hebdomadaire Haïti-Observateur nous emporte sur les ailes de la haute trahison du président Moïse dans : « Un président haïtien sous protection étrangère ? ». Je crains que l’autre prédiction d’ici dans cette chronique : Haïti nouvelle ou la série des grands procès de l’histoire, ne soit arrivée par la porte de derrière. On fuit, on manipule manigance menace quand on devrait protéger. Il y aura un nouveau 18 nov. Mais en 2018, pour aboutir au 5 déc. 2018 pour une nouvelle découverte d’Haïti. Mais, visitons Léo Joseph dans son titre : « Le Couple présidentiel logé chez Shérif Abdallah ? Des Incidents diplomatiques potentiels à craindre »

Un président haïtien sous protection étrangère ?

print