Pourquoi Conrad Black ne s’est-il pas Approché de l’Affaire Epstein au Parfum DSK

DIPLOMATIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ par Dan Albertini

  • Pourquoi Conrad Black ne s’est-il pas Approché de l’Affaire Epstein au Parfum DSK
  • Entre (), Histoire ou hasard, Beto-torpedo de plus en plus,  fermons-les ().

Mar-a-Lago hébergeait-il en fausse thérapie-du-golf une clientèle en cage par condamnation judiciaire, pour crime contre la loi, telle est la question qui suscite désormais un intérêt sur le dossier du pardon récent. Pourquoi, la rupture Trump-Epstein décrite ici et là est peut-être un résidu d’escarbilles. Le drame carcéral nous a surpris pour deux raisons différentes, mais jumelles : il y de cela quinze jours que RHEM m’a demandé de me ressaisir de la réaction  Edward Epstein dans l’affaire DSK, en 2011 à New York. Ses traits dévoilés en disaient long sur la nouvelle vie [en cage] du personnage extravagant. L’observatoire ne trompe pas, Ed ne pourrait tenir encore longtemps. Banal puisque nous sommes aujourd’hui dans le post évent, mais, hier soir je discutais avec un ami journaliste (Phèdre) de la radio à New York, sur la publication imminente de l’article dont j’ai discuté jeudi un peu plus tôt au restaurant Adonis [Brossard], avec un autre ami (JWM), journaliste au Canada. En fait, la publication remise pour ce matin ne me satisfaisait pas encore à cause d’une esthétique et je me suis rendu en rationalité ecclésiastique afin de déverser un peu au temple, et publier à mon retour. Raison logique, j’ai pensé à Haïti-Observateur aussi. Mais, croyant que mardi sera trop tard, car trop d’indices. Confirmé, Edward Epstein se serait suicidé d’après une source fiable. Je publie ici en différé avec le poids du constat : la prévention DSK n’a pas été observée avec Ed Epstein. 

Qui se ressemble s’assemble ?

Dans l’affaire DSK en 2011, voici un extrait de l’article que j’avais signé pour le compte de Réseau HEM Canada : l’homme se voulait people, il le voudrait alors sans retour ! Epstein doit faire un peu plus d’effort que de jouer simplement au Sherlock Holmes en faveur de DSK. Il devra tenter d’élucider ce qui aurait pu réellement se dire de préférence, à la femme, en l’avisant de la perte de son BlackBerry. Le titre : Edward Epstein « je suis convaincu que STRAUSS-KAHN était surveillé » lit-on dans le Parisien. C’était dans le pas de l’autre article : France Dominique Strauss-Khan arrêté à New York. Je soulevais ceci : en attendant, le grand patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn est accusé et identifié, le crédo du PSF est tombé du haut des…, et le rideau va peut-être tomber. Quelle honte, dira tout simplement le citoyen ordinaire qui avait suivi l’affaire du cinéaste Roman Polanski. Aujourd’hui ce sont les rives du Nouveau-Monde qui coulent sous le poids de boues. Un article du New York Post fait état de documents dévoilés en cour, à savoir que le sujet serait de ‘trois orgasmes le jour’. Que dirait Dr Phil s’il voyait l’ami président du défunt Ed Epstein ? Est-ce pour se satisfaire ?

Est-ce né de troubles dont seule la psychiatrie en parle à hauteur de centre de traitement en neurosciences, pour délinquant dans la ville intelligente ? L’asile étant pour le psychotique en dépendance institutionnelle. La réponse viendrait-elle mieux de spécialistes tels que les Dr Lesage, Des Rosiers, Teodoro, de l’IUSMM, ou du laboratoire de réalité virtuelle de Patrice Renaud Ph.D., de l’Institut Pinel. De là la question : qui se ressemble s’assemble ?

Si les amours se poursuivent…, doit-on chanter comme le défunt Aznavour : «je sais qu’un jour viendra», mais autrement, pour le cas suspecté du Potomac ? Est-ce là une association de…, New York en sait plus ! Le vendeur de théories politiques comme le client qui vendait celle du complot dans l’affaire DSK, ferait-il mieux se spécialiser dans le couloir des éphémérides chez le cousin new-yorkais du soleil qui ne brille plus, ce n’est pas de notre ressort. C’est de l’histoire ancienne même s’il faut répondre de négligence dans la vigilance. Car, le visage d’Edward Epstein a pris le profil de l’emploi, chez l’éditeur de nouvelles à NYC.

La théorie de complot évoquée d’Ed Epstein désormais défunt…

De l’affaire DSK en 2011, se poursuivait-elle en 2019 par l’autre compère des vidéos publiées qui touchait de jeunes modèles ? Est-ce là la fin annoncée d’autres pervers ? Est-ce là le temporel réduit a minima, qui le sait déjà ? Dr. Lesage grand spécialiste de la psychiatrie de l’IUSMM le saurait-il mieux dans son métier, hélas non il n’y a pas d’internat préventif. Il resterait la formule Des Rosiers, toujours de l’IUSMM par sa «Métaspora ou patries intimes».

En bref, New York étendue au Potomac est-il à risque au point de faire couler le corridor de Wall Street, tel que le préconisait DSK avant sa chute au FMI, suggérant la décote du crédit américain chez les agences appropriées ? Y a-t-il tout un gros moulin sans grain à découvrir chez celui qui du temps de GHWB traitait Haïti de «voodoo economy» tandis qu’il fait en ce jour dans l’Epstein-economy jumelée à la trumpineptie de l’abbé du deal comme école financier après l’économie-Avon ? Il est à parier que Paris scrute l’horizon de plus en plus puisque le nouveau Brexit-de-Boris est le colis piégé à éviter. C’est le détour pervers que l’on découvrira plus tard à cause de Donald J Trump. Ignorance : Conrad Black garda le silence !


cet article est publié en collaboration spéciale avec Haïti-Observateur 

print